Evaluation de l’efficacité des mesures Natura 2000 à l’échelle de sites à enjeux agropastoraux

Type de document
Rapport de stage
Support
Pdf
Auteur
Coralie LAVAUD
Pagination
51
Editeur
UMS Patrimoine Naturel
Date d'édition
sep 2017
Langue
Français
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

L’étude porte sur trois sites Natura 2000 à enjeux agropastoraux :

  • Pelouses calcaires du Gâtinais (Essonne),
  • Vallée de l’Eure de  Maintenon à Anet et vallons affluents (Eure-et-Loir)
  • Vallées et coteaux xérothermiques des Couzes et Limagnes (Puy-de-Dôme)

La méthode utilisée est l’Analyse Stratégique de Gestion Environnementale (ASGE) qui permet d’estimer l’effet propre de Natura 2000 tout en mettant en évidence les mécanismes de réussite ou d’échec des mesures dans un contexte environnemental, physique et socio-économique complexe.

Les résultats font ressortir l’importance de l’animation sur les sites. Celle-ci assure notamment la mise en place de contrats, dont les contrats « ni-ni » qui permettent d’améliorer l’état de conservation des habitats et qui sont, de ce fait, jugés les plus efficaces. Natura 2000 créé également des leviers d’actions favorables au maintien d’habitats d’intérêt communautaire, directs (évaluation des incidences) ou indirects (gestion intentionnelle hors Natura) à Natura 2000.

Cette étude apporte des éléments sur la pertinence et l’efficacité de Natura 2000. Les outils ont été jugés, dans l’ensemble, efficaces mais fortement influencés par des éléments de contexte qui peuvent constituer un frein (interne ou externe à Natura 2000). Il est encore difficile de quantifier cette efficacité par manque de données, de suivis, ou encore d’indicateurs du maintien ou non de l’état de conservation des milieux.

Cette étude s'intègre dans un travail plus global porté par l'UMS Patrimoine sur l'étude de l'efficacité de Natura 2000 en France, à différentes échelles : parcelles, sites et réseau national. Travail initié en 2016 et qui se prolongera au moins jusqu'en 2020.